L'alimentation des bébés dans les familles végétariennes et végétaliennes, Le Ministère de la Santé
Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

Skip Navigation Linksveg_babies

L'alimentation des bébés dans les familles végétariennes et végétaliennes

Une bonne alimentation est la base d'une vie saine et équilibrée. Si vous êtes végétariens ou végétaliens, il est important d'en informer l'équipe traitante au sujet des règles de nutrition et du choix et des types d'aliments que la famille consomme. 
 
 
Un régime végétarien, consommé de manière avisée, peut fournir tous les besoins alimentaires depuis la plus petite enfance jusqu'à la vieillesse. Les bébés recevant un menu végétarien grandissent bien quand leur alimentation comprend tous les éléments nutritifs en quantités satisfaisantes, et s'ils sont nourris conformément aux instructions nutritives pour l'ensemble des bébés de leur âge.
 Cependant, il y certaines règles alimentaires particulières recommandées pour ces bébés, dont voici le résumé: 
 
 
L'allaitement 
La composition du lait maternel de la femme végétarienne ressemble à celle de la femme non végétarienne et est adaptée aux besoins nutritifs du bébé qui se développe. Les bébés de femmes végétariennes grandissent et se développent bien quand ils reçoivent du lait maternel en quantité suffisante. 
Il est recommandé que les familles végétaliennes qui ne consomment pas d'aliments d'origine animale consultent un expert en nutrition ou un diététicien afin d'évaluer la consommation alimentaire de la mère et de considérer l'éventualité de faire des examens de sang. Le suivi du bébé: poids, taille, diamètre de la tête et développement, est également important.  
 
 
Mélanges nutritifs pour bébé  
Les bébés qui ne sont pas allaités, ou qui sont sevrés, seront nourris par des mélanges nutritifs pour bébé basés sur du lait de vache jusqu'à l'âge de un an. Dans les familles qui ne consomment pas de lait d'origine animale ni de ses dérivés, il est possible de nourrir le bébé par un mélanges nutritif pour bébé à base de soja. 
Des produits tels que du "lait" de soja, du "lait" de riz, du "lait" d'amandes, ou divers mélanges faits maison, ne conviennent pas à l'alimentation du bébé et ne constituent pas une alternative au lait maternel – avec ou sans mélange nutritif pour bébé. De tels aliments risquent de nuire sérieusement à la croissance et de générer des conditions sérieuses de carence alimentaire. 
 
 
Aliments solides
Il est recommandé d'exposer le bébé à des aliments solides (complémentaires), en principe seulement après l'âge de 6 mois (voir alimentation du bébé au cours de sa première année).   
A partir de l'âge de six mois – les aliments solides adaptés au bébé non exposé à de la viande, du poulet ou du poisson, sont des légumineuses de différents types. Il faut utiliser les légumineuses après trempage, cuisson suffisante et en faire de la purée. 
Les aliments additionnels adaptés aux bébés à partir de l'âge de six mois sont: du tofu haché, des produits à base de soja, du  yaourt, du fromage de lait animal ou un œuf bien cuit. 
Le choix d'aliments fournissant des protéines, tels que les légumineuses, des graines et des  céréales combinées ensembles le long de la journée, assureront la qualité et la quantité satisfaisantes de protéine, ainsi qu'une quantité satisfaisante d'énergie. Un diététiste/ nutritionniste pourra vous conseiller en ce qui concerne la bonne combinaison nécessaire pour assurer que le bébé qui grandit recevra une réponse à tous ses besoins nutritionnels.

Suppléments nutritifs 
L'usage de suppléments nutritifs pour le bébé végétarien ou végétalien sera comme pour les bébés nourris avec des aliments d'origine animale. Au cours de la période d'exposition aux aliments solides, le besoin en aliments enrichis ou en suppléments spécifiques pour la prévention de situations de manque pourrait se faire ressentir. Un supplément de vitamine D3 est recommandé pour tous les bébés dès la naissance et un supplément de fer est recommandé depuis l'âge de quatre mois, cela selon les instructions du Ministère de la Santé.  
 
Il est très important de suivre étroitement le développement de bébés vivant dans des familles végétariennes et particulièrement végétaliennes, car les manques suivants risquent d'apparaitre: 
  • Fer 
    L'alimentation végétarienne et végétalienne fournissent moins de fer disponible et, par conséquent, la consommation d'aliments d'origine végétale fournissant du fer est importante; ces aliments comprennent les légumineuses et des graines (il est très important de veiller à bien les ramollir et de bien les hacher avant de les donner au bébé). 
  • Vitamine B12 
    L'alimentation végétarienne, et particulièrement végétalienne, risquent de fournir une quantité insuffisante de cette vitamine. Il est  important de consulter un médecin et un diététiste à ce sujet. 
  • Zinc 
    Un diététiste / nutritionniste pourra évaluer l'alimentation du bébé et s'il s'avère que celle-ci est pauvre en sources de zinc disponible, il faudra rajouter des aliments riches et/ou enrichis en zinc ou donner des suppléments adéquates. 
  • Calcium et vitamine D 
    La non-consommation de lait et de ses dérivés nécessite un traitement particulier afin de compléter le calcium. De plus, il est conseillé d'utiliser des aliments enrichis en vitamine D. 
  • Acides gras 
    La non-consommation d'aliments d'origine animale tels que des poissons et des œufs risque d'engendrer un manque en acides gras de type Omega 3. Par conséquent, il est recommandé de se servir de sources d'acides gras tels que de l'huile de canola et de soja, des algues et des noix. 
  • Iode 
    Comme le menu végétarien et particulièrement végétalien est pauvre en iode, si l'on se sert de sel, il est recommandé de préférer du sel enrichi en iode. 
Appuyer pour imprimerVersion imprimable